samedi 1 mai 2010

Briochettes ovomaltine



J’ai eu un petit problème technique et suis obligée de republier cette recette, désolée.
J’adore l’ovomaltine : en poudre, en barres, dans le lait, à la cuiller, donc je m’suis dis : why not in the briochettes ? J’ai piqué le pot en douce dans la cuisine, l’ai emmené dans mon atelier pour en fourrer mes briochettes.
La recette : n’importe quelle brioche ou pain au lait fait l’affaire, dans le cas présent voici la recette :
  • 2 cuillers à café de levure instantanée
  • 70 g de sucre
  • 500 g de farine T45
  • 2 œufs à peser et compléter à 280 g avec du lait
  • 1/2 cuiller à soupe de cognac ou rhum
  • 80 g de beurre
  • 1,5 cuiller à café de sel
Faire un programme pâte en map et attendre que le volume de la pâte ait été multiplié par 3.
Diviser en pâtons de 60 g qu’on boulera rapidement.
Laisser les pâtons se détendre pendant 15 minutes sous un torchon humidifié.
Finir de bouler et aplanir chaque pâton en galette épaisse, y déposer 1 cuiller à café d’ovomaltine, tasser,  et souder par dessus, rebouler pour bien fermer la soudure. (voir photos 1, 2, 3 et 4) 
Placer les briochettes sur une plaque ou des moules individuels (mon option, merci Fabrice le Puma vendéen qui se reconnaîtra) dorer à l’œuf et mettre à lever (ça doit doubler). Pour ma part : 1h en étuve à 40° C dans mon four. (photos 5 et 6)
Sortir alors les briochettes, les dorer une dernière fois, inciser en croix à la lame de rasoir et enfourner à 180° C pendant 12 minutes.  (photos 7 et 8)

Verdict : si on les mange encore tiède l’ovomaltine s’est liquéfié, c’est sympa. Si on attend que ça refroidisse, il devient assez dur et collant comme du caramel, certes faut aimer en avoir plein les dents, personnellement j’adore : ça permet de profiter de ce bon goût pendant longttteeemmmpppsss !



Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire